Sélection obsession mars 2018

Sélection obsession mars 2018

1. Heureuse de partager la même passion pour les brocolis que Meryl Streep (image via @manrepeller). 2. J'adore l'atmosphère de l'intégralité de la dernière campagne de la marque self-portrait dont cette photo est issue. Je l'accrocherais bien chez moi. Elle a été réalisée par Alexandra Carl, photographiée par Jack Davison et le mannequin est la singapourienne Chu Wong. 3. Il est rare que je m'éprenne de vêtements pour hommes. La jeune marque new-yorkaise Bode fait exception.

Après plusieurs mois de silence, je reprends mes bonnes habitudes et vous propose une quatrième édition de sélection obsession : mes recommandations culturelles, presque mensuelles, où se retrouvent entre autres, vidéos, podcasts, et comptes Instagram à suivre...

Entre par Louie Media- J’ai découvert cet énième podcast grâce à un partage de Géraldine Dormoy-Tungate, @cafemode. On peut y entendre le récit de Justine, 11 ans, qui sort progressivement de l’enfance pour faire son entrée au collège ainsi que dans l’adolescence. Les rares interventions de la journaliste et créatrice du podcast Charlotte Pudlowski, qui la questionne et l’interroge, laissent place à la voix de la petite fille dont le recul sur sa situation et la clarté du phrasé sont à la fois bluffant et attendrissant. Les épisodes sortent une fois par semaine, le mercredi, et ne durent qu’une poignée de minutes, sept en moyenne. Justine parvient à réveiller certains maux de l’enfance et ses réflexions se consomment comme des sucreries. Un format plus long serait le bienvenu tant je pourrais l’écouter pendant des heures. Ça me donne envie de questionner les enfants de mon entourage, mais encore faudrait-il trouver le ton et les saisir dans un moment opportun.

Les autres épisodes sont disponibles ici et sur toutes les applications de podcast.

Le Corps La Maison L’Esprit – Laetitia poste des vidéos tous les jours depuis quelques années. J’ai d'abord eu quelques réticences, son excitation me déplaisait et son rythme effréné de publication me semblait impossible à suivre. Avec le temps j’ai compris qu’il n’était pas question de tout écouter/regarder mais plutôt de sélectionner les sujets qui m’attirent. Sa façon d’être est en fait une joie de vivre constante qui réchauffe la mienne. Elle vit à Rio de Janeiro depuis quelques mois et partage toutes ses réflexions et découvertes, c’est passionnant. En visitant sa chaîne (elle en a d’ailleurs deux autres…) c'est comme si l'on plongeait dans son cerveau : elle crépite et déborde de thèmes ainsi que de formats aussi intéressants qu’éclectiques. Elle aborde aussi bien le flux instinctif que les favelas ou la manière dont elle gagne de l’argent. La vidéo qui m’a le plus touchée et celle où l’on entend des Brésiliens chanter dans la rue (ci-dessous, je vous l'ai faite commencer à ce moment précis). Au moment où l’on ne s’y attend pas (elle est en train de parler de son hygiène lorsqu'elle voyage), la musique nous saisit et on partage l’émotion avec Laetitia, sans aucun filtre. Ce sont cette transparence, cette approche légère et son esprit ouvert qui me poussent à vous la recommander ce mois-ci.

 

Dolce Follia par @AlidiFirenze - Un article sur Alice arrive très bientôt sur le blog mais j’ai tellement regardé (et partagé) ses vidéos au cours du mois de mars qu’il était naturel d’en parler ici. Chaque personne à qui j’ai fait découvrir cette web-série a eu la même réaction : rire, rire et rire. Alice, qui vit à Florence depuis 7 ans, déroule les habitudes propres aux Italiens et les compare parfois à celles des Français. Entre café, travail et conduite à l’italienne, on apprend, on s’étonne mais surtout, on rit. « Faire rire, se mettre en scène, prendre le risque de prendre un bide en étant une femme, c’est aussi avoir un peu plus de force », me disait Alice lorsque nous nous sommes rencontrées. Elle voit juste, et à voir sa communauté grandissante, je ne suis pas la seule à approuver son humour et sa décontraction.

 

Florence -  J’ai récemment passé quelques jours à Florence pour rendre visite à des amies. Les couleurs, l’architecture, les musées, les habitants et l’ambiance de cette ville n’en finissent pas de m’émerveiller, à tel point que j’y retournerais immédiatement si c’était possible.

 VUE SUR L'ARNO DE LA GALLERIA UFFIZI - PHOTOGRAPHIE PAULINE BRULEZ

VUE SUR L'ARNO DE LA GALLERIA UFFIZI - PHOTOGRAPHIE PAULINE BRULEZ

Madeleine et Gustave, 19 rue Yves Toudic – Cette boutique se situe entre la place de la République et le Canal Saint Martin à Paris et je l’aime tellement qu’elle pourrait s’ajouter à mes adresses favorites dans le quartier. J’y suis toujours si bien accueillie que j’ai l’impression de connaître les vendeurs depuis des lustres. On y trouve surtout tout ce que j’aime : des livres, des plantes, beaucoup de plantes (!!!), des objets de décoration et un coin café ensoleillé.

 

Vous pouvez retrouver les précédentes éditions de sélection obsession ici.

Humour, Florence et congé maternité - Un café avec Alice Cheron

Humour, Florence et congé maternité - Un café avec Alice Cheron

Mon tout premier défilé

Mon tout premier défilé